MA GROSSESSE : RETOUR SUR LES MOMENTS MARQUANTS

Coucou les amis, j’espère que vous allez bien.

Trois mois après mon accouchement, je reprends peu à peu mes marques et m’habitue à ma nouvelle vie de maman.

Aujourd’hui en regardant mon fils , plusieurs souvenirs de ma grossesse ont refait surface et j’ai envie de partager avec vous ces moments marquants afin d’en laisser une trace.

Comment suis-je tombée enceinte?

Mon chéri et moi avions envie de fonder une famille et nous nous sommes dits qu’il était tant qu’on se lance mais sans pour autant trop calculer le moment parfait.

Après retrait de mon contraceptif mon gynécologue me prescrit de l’acide folique que j’ai commencé par prendre jusqu’à la fin du premier trimestre de ma grossesse.

Quelques mois passés et rien!!!  Vers la fin du mois de Mai les anglais n’ayant toujours pas débarqué et les symptômes n’étant pas trop parlants, je décidai d’acheter un test de grossesse en pharmacie.

Je stressais toute l’après-midi au boulot et dès que je suis rentrée à la maison , j’ai filé dans la salle de bain pour le test.

Verdict: vous êtes enceinte de 2 semaines 🙂

Que se passe t-il en ce moment précis?

Oh mon Dieu!!!!

Un mélange de sensations et de sentiments  brûlaient en moi. J’étais tellement heureuse, à fleur de peau (la petite larme de joie qui se verse) et en même temps en stress ( la peur de l’inconnu).

J’annonçai la nouvelle à mon chéri à son arrivée et je lu cette joie sur son visage ( il n’est pas très expressif mais j’arrive à lire dans ses yeux ses sentiments quand il le faut 🙂 )

Et l’ aventure commence…

Le lendemain je suis partie en laboratoire faire une prise de sang et pris ensuite un rendez vous avec la sage femme pour confirmation.

Je récupère les résultats sanguins quelques jours après et nous voilà tous les deux dans la salle d’attente de la sage femme.

La première échographie ( échographie de datation)

C’est la première fois qu’on voit cette petite graine à l’écran. L’instant qui m’a marqué ce jour là et que je n’oublierai jamais fut quand j’entendis son petit cœur battre fort et très vite. Les sentiments à l’instant précis ne peuvent être décrits par des mots , il faut le vivre (je le souhaite à toutes les femmes). J’étais alors enceinte de 6 semaines en ce moment, la date d’accouchement prévue pour début Février.

Pendant la consultation la sage femme me conseille de prendre un verre de jus d’orange tous les matins et désormais l’eau Hepar car riche en magnésium. Elle me prescrit également du Primpéran pour mes nausées et vomissements quotidiens.

Le premier trimestre de ma grossesse?

Ce fut la période la plus éprouvante de ma grossesse.

Tous les matins dès que je sortais du lit c’était les nausées et automatiquement après les vomissements. Je prenais donc le temps de me sentir un peu bien et prendre mon petit déjeuner avant de prendre départ pour le boulot.

C’était d’autant plus dur car je devais cacher ma grossesse au travail ou tout au moins jusqu’à la fin du troisième mois. Je gardais la face en journée avec les collègues sans changer mes habitudes mais je somnolais souvent, j’essayais donc de me dégourdir les jambes toutes les heures.

Dès que je rentrais à la maison le cauchemar reprenait, j’avais du mal à manger malgré les bons plats que me concoctaient mon chéri. Eh oui je n’avais pas du tout l’appétit et j’avais encore plus de mal à boire de l’eau car je n’aimais pas le goût de Hepar.

Malgré les comprimés de Primpéran, les vomissements se faisaient de plus en plus violents et épuisants à mon grand désespoir. J’ai appelé la sage femme pour trouver une solution mais elle me dit que je devais juste prendre mon mal en patience jusqu’à la fin du premier trimestre.

Un soir  alors que je vomissais encore je me suis effondrée sur la terrasse. Je ne me suis réveillée que plusieurs heures plus tard dans une chambre du GHI Montfermeil dans le service des grossesses pathologiques. Je ne me souvenais que vaguement du moment ou les ambulanciers sont venus me chercher dans ma chambre et de la claque que m’a donné le médecin de garde des urgences lorsque je perdis à nouveau connaissance là bas.

Je passai 5 jours à l’hôpital sans informer personne. Pour mes collègues c’était juste une crise d’hypoglycémie (hahaha), je refusai donc toutes les visites.

Quelques jours après mon retour à la maison une nouvelle surprise désagréable me prit de court: l’hypersalivation. Ce fut l’étape la plus traumatisante de ma grossesse ( je vous épargne des détails pas très agréables). J’en pleurais presque , je déprimais car je ne pouvais plus sortir et au bureau j’étais obligée de trimbaler une gourde.

Pour les vomissements, une collègue à mon fiancé nous a parlé de “Maternov nausées de grossesses”. Avec ces comprimés je pouvais tenir toute la journée au bureau sans vomir ni avoir de nausées ce qui était soulageant, mais hélas les vomissements au lever du lit étaient toujours d’actualité.

En fin du troisième mois j’ai fait la première échographie obligatoire pour vérifier que le petit ange se développait normalement. J’étais tellement impatiente et curieuse de voir à quoi il ressemblait ( moment inoubliable et plein d’émotions). Je ne sais pas pour les autres mais chaque fois que j’entendais son petit cœur battre vite et fort je jubilais à l’intérieur, cette sensation était bizarre mais très agréable.

En résumé, ce premier trimestre a été très difficile à gérer pour moi mais j’ai tenu bon….

Un peu de répit au deuxième trimestre? 

Oh oui le trimestre de la pleine forme!!!

Je n’avais plus besoin de prendre du maternov car mes vomissements et nausées ont disparu et n’apparaissaient que certains matins au moment du brossage des dents.

Quant à l’hypersalivation qui persistait et me gâchait un peu mes journées, j’ai appelé ma mère qui m’a conseillé de poser sur la langue un petit bout de “bita cola”. Çà a été hyper efficace et m’a permis de revivre normalement jusqu’à la fin.

Ces petits maux sous contrôle,nous avons fait un voyage au Havre et ensuite quelques  semaines plus tard cap sur l’Andalousie histoire de se retrouver à deux avant l’arrivée de baby N.

Je me sentais rayonnante et pleine d’énergie.

C’est pendant ce trimestre que j’ai commencé par sentir les petits coups de mon petit ange qui grandissait en moi. Ils étaient légers mais l’émotion qu’ils généraient en moi était si grande. Son papa et moi étions émerveillés à chaque fois et ne cessions de lui parler et de caresser le ventre dès que nous le pouvions.

La deuxième échographie était prévue pour la fin du 5eme mois. C’est au cours de cette dernière que nous avons pu bien voir ses petits pieds tous minuscules et connaitre enfin le sexe de notre bébé ( suspens et stress total jusqu’au moment ou le gynécologue nous l’annonce).

En bref ce fut le plus beau trimestre de ma grossesse.

Qu’en est-il du dernier trimestre de cette aventure?

Un trimestre assez calme , j’étais beaucoup fatiguée mais surtout impatiente de rencontrer mon fils. Je comptais les jours car j’avais l’impression qu’ils ne passaient pas du tout.

J’avais souvent mal au dos et surtout du mal à dormir la nuit. Il m’était difficile de trouver la bonne position et j’avais beaucoup de reflux pas très agréables. J’ai donc pris un coussin d’allaitement et un swiss ball ( efficace également pour soulager les douleurs des contractions) pour être plus à  l’aise et ils se sont avérés très très utiles.

C’est au cours de ce trimestre que nous avons effectué la majorité des achats pour baby N, moments très agréables tellement les vêtements de bébé sont mignons…

Le choix des prénoms est un autre casse tête. J’avais pris un livre des plus beaux prénoms malgré çà on ne s’entendait toujours pas et parfois on ne trouvait pas les prénoms assez beaux. Finalement le choix définitif s’est fait en salle d’accouchement (sourire).

Ses coups étaient de plus en plus forts et il répondait quand je caressais le ventre (trop chou).

Ma dernière échographie était super car malgré qu’il n’avait plus beaucoup de place, nous avons pu obtenir de belles photos 4D de son visage.

Ah j’ai rompu la poche des eaux le jour de mon anniversaire ( je ne l’oublierai jamais c’est sur 🙂 )

Malgré la fatigue j’étais toujours à fond au boulot et dans les sorties au point ou la sage-femme m’a arrêtée 2 semaines avant le début de mon congé maternité pour que je me repose.

Congé pendant lequel , malgré le froid je marchais minimum 30min par jour pour garder la forme. Bilan des courses j’ai pris au total 8kg tout au long de ma grossesse ,  super non 😉

Oups j’oubliais!

Je n’ai fait ma valise de maternité qu’à 38 SA soit une semaine avant  l’accouchement. C’est à ce moment que je commençais réellement à me rendre compte que c’était bientôt la fin et que je devrais me concentrer et me remémorer tous les conseils reçus au cours des séances de préparation à l’accouchement . Conseils lesquels se sont avérés très utiles lorsque les contractions ont commencé.

Ce que je puis dire aujourd’hui est que chaque grossesse est unique et qu’il faut la vivre avec optimisme , la prière et beaucoup de joie malgré les quelques moments pas très agréables. La joie et l’amour que vous ressentez pendant votre grossesse vous la transmettez à votre enfant qui naîtra heureux.

Aux mamans qui passeront par ici, n’hésitez pas à partager avec moi les moments marquants que votre grossesse.

A toi baby N si un jour tu passais par ici tu pourras lire certains détails que je n’aurais peut-être pas pu te donner. Saches que tu es ma plus belle réalisation, je suis fière et je ne regrette pas d’avoir bravé toutes ces étapes pour te donner la vie mon trésor!!!!

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *